WeAre Group investit 15 millions d’euros dans sa nouvelle usine de Montauban (FR)

Le sous-traitant aéronautique WeAre Group va créer 200 emplois supplémentaires, d’ici 2023, sur son nouveau site de Montauban (Tarn-et-Garonne).

Le sous-traitant aéronautique WeAre Group s’apprête à déménager son usine historique de Montauban (Tarn-et-Garonne) sur un nouveau site, entièrement réaménagé, toujours à Montauban. 15 millions d’euros d’investissement accompagnent cette opération. 200 emplois supplémentaires devraient être créés d’ici 2023.

Trop à l’étroit dans les 11 000 m² de locaux qu’il occupe à Montauban (Tarn-et-Garonne), le sous-traitant aéronautique WeAreGroup, devraient bientôt tourner une nouvelle page de son histoire. D’ici quelques mois, son siège et son usine tarn-et-garonnaise seront relocalisés sur un nouveau site à quelques kilomètres de là, mais toujours sur la commune de Montauban. Une enveloppe globale de 15 millions d’euros est prévue, dont 11 millions d’euros pour l’acquisition et les travaux de réaménagement nécessaires des locaux et 4 millions d’euros pour l’acquisition de nouvelles machines, avec à la clef quelque 200 emplois supplémentaires d’ici quatre ans.

27 000 m² de bâtiment sur 14 hectares

Le groupe vient en effet d’acquérir une parcelle de 14 hectares sur la zone d’activités d’Albasud, à la sortie de Montauban, à proximité immédiate du péage autoroutier de l’A62 (Toulouse-Bordeaux), sur laquelle est déjà construit un ensemble de 27 000 m² de bâtiment, libéré depuis peu par un acteur de la logistique.

L’ensemble immobilier va être entièrement réaménagé pour accueillir dans un premier temps, dès le mois d’avril 2019, les services centraux du groupe et ses bureaux d’études, puis, à partir de juillet 2019, dans le cadre d’une opération de relocalisation échelonnée sur quatre mois, les activités industrielles de l’usine de Montauban. “Fin octobre, notre nouveau site sera totalement opérationnel et devrait héberger 170 salariés, soit les 140 salariés déjà occupés à Montauban et une trentaine de personnes, rattachées aux services centraux et actuellement encore dispersées sur plusieurs sites en France, principalement à Blagnac, dans l’agglomération toulousaine“, précise Pascal Farella, président du groupe.

Cette relocalisation doit s’accompagner d’une réorganisation complète des flux de production, avec une optimisation des ilots et la création de nouveaux espaces interactifs dans le cadre de la digitalisation de l’ensemble des process. Elle doit aussi permettre d’accompagner la croissance du groupe dans les prochaines années.

400 emplois prévus à Montauban d’ici 2023

Spécialisé dans la production de pièces de petites dimensions (moins de un mètre) en métaux durs (inconel et titane), notamment de pièces complexes de révolution (mécanismes de portes, sous-ensembles d’aérostructures…), le site de Montauban monte en puissance pour accompagner ses nouveaux marchés et les hausses de cadences de ses principaux clients, Airbus, Boeing, ou encore Safran. En cinq ans, ses effectifs sont passés de 50 à 140 salariés.

Outre les activités historiques d’usinage, le site héberge par ailleurs le siège et une partie du parc machines de Prismadd, la filiale du groupe spécialisée dans la fabrication additive (40 emplois dans le monde, dont 15 à Montauban), dont les activités sont également en forte progression. C’est aussi à Montauban que le groupe concentre ses équipes d’ingénierie et toutes les équipes de pilotage de tous ses projets et de tous ses sites de production dans le monde. “D’ici 2023, le site de Montauban devrait employer pas loin de 400 salariés“, souligne Pascal Farella.

Une ambition internationale

Créé en 2016 sur la base d’opérations multiples de croissance externe conduites à marche forcée par la société familiale tarn-et-garonnaise Farella, avec les rachats successifs des sociétés Chaptal et Espace, basées en Loire-Atlantique, de l’usineur vendéen Bouy et de sa filiale Ausare Maroc, ainsi que de Comefor, à Roche-la-Molière (Loire), le groupe est engagé dans un nouveau plan stratégique de développement industriel. Baptisé Move To 2022, l’ambition est de positionner WeAre Group comme un acteur majeur de la filière à l’échelle internationale. En 2018, sept nouveaux sites ont été intégrés dans le groupe, dont deux au Japon, deux en Malaisie et trois autres au Vietnam, à Singapour et en Thaïlande.

Avec 27 sites dans le monde, dont 16 en France, WeAre Group emploie actuellement 2 200 salariés. Son chiffre d’affaires est passé de 70 millions d’euros en 2016 à 230 millions d’euros en 2018. Le groupe table sur 500 millions d’euros pour 2022. Dans le même temps, d’ici quatre ans, ses effectifs devraient être portés à plus de 3 500 emplois.

Source :

https://www.usinenouvelle.com/article/weare-group-investit-15-millions-d-euros-dans-sa-nouvelle-usine-de-montauban.N808505

Posted in Investment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *