Orano investit 30 millions d’euros dans un Centre d’innovation en métallurgie extractive à Bessines-sur-Gartempe (FR)

Le géant du nucléaire Orano investit 30 millions d’euros à Bessines dans un centre d’innovation. Un outil pour poursuivre sa transformation. « On travaille sur tous les procédés d’extraction pour des usines situées à l’international, au Kazakhstan, Niger, au Canada, détaille Pascal Nardoux, le directeur de la structure. Ça peut être pour l’uranium, mais pas seulement. On travaille par exemple sur l’extraction des métaux, destinés aux composants électroniques, mais aussi aux batteries de voitures, détaille Pascal Nardoux. On est capable de les extraire. » « Notre expertise sur l’uranium peut être transmutée à d’autres métaux », précise le directeur du site de Bessines, Régis Mathieu.

Le lancement de la construction du Centre d’innovation en métallurgie extractive (Cime) d’Orano débute le 10 septembre avec la pose de la première pierre de ce bâtiment qui s’étendra sur 8 300 m² et trois niveaux à la sortie de Bessines-sur-Gartempe (Haute-Vienne). Sa construction qui représente un investissement de 30 millions d’euros va être réalisée à 80 % par des entreprises locales. Le Cime va remplacer le Sepa, le Service d’études de procédés et d’analyses. Il permettra de regrouper ses activités de recherche et développement autour de la valorisation des métaux qui sont actuellement menées au sein de deux installations situées à Bessines distantes d’un kilomètre et dont l’une est vétuste.

Durant ces deux dernières années, la volonté du groupe Orano de pérenniser les activités sur le site industriel de Bessines-sur-Gartempe nous a amenés à initier plusieurs grands projets dont la construction d’un Centre d’innovation en métallurgie extractive, explique Bruno Guérin, responsable communication. Il a été conçu pour améliorer la sécurité des installations, renforcer la maîtrise de nos activités et la gestion environnementale. Le Cime permettra d’accroître l’activité pour l’aval du cycle nucléaire du Groupe Orano mais également d’étendre nos activités en dehors du groupe.” La mise en service est prévue début 2021.

Le site Orano de Bessines, anciennement Cogema puis Areva, est en activité depuis plus de cinquante ans. Pendant une trentaine d’années, ses activités ont été orientées principalement vers l’extraction et le traitement de l’uranium. La fermeture des mines en France, ces vingt dernières années, a contraint le site industriel à se reconvertir dans différents secteurs comme le développement de nouveaux procédés d’extraction de l’uranium, la mise au point de thérapies à base éléments radioactifs pour soigner certains cancers, la gestion et la surveillance des anciens sites miniers ou encore l’ouverture du musée de la mine “Ureka”.

Une équipe de 70 techniciens

Le personnel du Sepa qui compte 70 techniciens et ingénieurs dont sept experts rejoindront le Cime dans dix-huit mois. Ce service créé voilà quarante ans réalise un chiffre d’affaires annuel de 8 millions d’euros en effectuant des études qui vont de la paillasse au pilote. Pôle de recherche et développement de dimension internationale, il est reconnu dans le secteur minier pour être à la pointe des nouvelles technologies d’extraction et de chimie minérale. Il est doté d’un centre d’analyses chimiques et radiologiques. Plus de cent publications et/ou brevets ont été édités et plus de 200 000 paramètres y sont analysés chaque année et dix pilotes conçus.

Deux bâtiments pour stocker l’uranium appauvri

Par ailleurs, la filiale Orano Mining a obtenu le permis de construire pour lancer la construction de deux bâtiments supplémentaires de 3 000 m² chacun afin d’entreposer de l’oxyde d’uranium appauvri (U308), un investissement chiffré à deux millions d’euros. L’objectif est d’anticiper la saturation, en 2022, des dix entrepôts actuellement en service. Plus de 170 800 tonnes y sont actuellement stockées et plus de 6 000 tonnes supplémentaires par an d’ici cette échéance. Les travaux devraient démarrer avant la fin d’année.

Source:

https://www.usinenouvelle.com/article/orano-investit-30-millions-d-euros-dans-un-centre-d-innovation-en-metallurgie-extractive-a-bessines-sur-gartempe.N882505

https://www.lepopulaire.fr/bessines-sur-gartempe-87250/actualites/trois-chiffres-a-retenir-sur-la-pose-de-la-premiere-pierre-du-centre-d-innovation-d-orano-a-bessines-sur-gartempe_13638337/

Posted in Companies.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *