Liége : premières commandes pour l’acier revêtu sous vide d’Arcelor-Mittal (FR)

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn18Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page

Le groupe PSA (Peugeot, Citroën et Opel dernièrement), Renault et Fiat. Voilà les tout premiers clients de la ligne JVD (Jet vapor deposition) d’ArcelorMittal, située à Kessales (Jemeppe). Les premières bobines de cet acier du futur viennent d’être commandées. Cette technologie, unique au monde, a été développée ici à Liège, au Centre de recherche métallurgique.

Les premiers clients du secteur automobile viennent de passer leurs premières commandes auprès d’ArcelorMittal afin de bénéficier de l’acier revêtu sous vide fabriqué dans l’usine Kessales de Jemeppe. Il s’agit des marques Renault, Fiat et du groupe PSA, constructeurs notamment de Peugeot, Citroën et d’Opel plus récemment.

« Plusieurs clients sont très intéressés par le produit sortant de notre ligne JVD et déjà trois clients importants ont décidé de commander des bobines pour leurs applications, à savoir Renault, Fiat et le groupe PSA », nous confirme le porte-parole d’ArcelorMittal Belgium, Jan Cornelis. Qui renchérit : «  Les équipes techniques d’ArcelorMittal Liège, en collaboration avec le CRM, notre centre de recherche à Maizières et l’équipe commerciale ont travaillé ces derniers mois ensemble pour proposer des bobines d’homologation chez nos clients automobiles afin de pouvoir produire des aciers de structure. »

Après une inauguration « officielle » en présence du roi Philippe en février dernier et plusieurs mois de tests indispensables, la ligne JVD est donc désormais prête à l’emploi. «  La ligne vient en effet de recevoir officiellement l’homologation, ce qui signifie que tous les tests ont été positifs pour le secteur auto. Et les commandes ont suivi dans la foulée », se félicite Jordan Atanasov, secrétaire régional de la CSC-Metea. «  Les premiers volumes seront produits dans les mois à venir pour prendre de plus en plus de place sur le marché », appuie Jan Cornelis.

Si la ligne JVD de Kessales a pu voir le jour, c’est grâce à une collaboration entre la Région wallonne (via son bras financier qu’est la Sogepa) et le groupe ArcelorMittal. Le financement de la ligne se monte à quelque 63 millions d’euros. Cela représente quasiment la moitié des 138 millions d’investissements prévus dans l’accord tripartite Région-ArcelorMittal-syndicats lors de la restructuration du géant mondial de l’acier dans le bassin liégeois.

Source :

http://www.lesoir.be/122879/article/2017-11-06/premieres-commandes-pour-lacier-revetu-sous-vide

 

Posted in Recherche & Développement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *