Le groupe metallurgique egyptien Ezz Steel investit en Algérie 750 M$ dans un complexe siderurgique

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page

Le groupe industriel égyptien, Ezz Steel, qui projette d’investir dans la wilaya de Jijel en Algérie dans un complexe pour la production de l’acier, vient de donner le coup d’envoi du projet à travers le lancement d’une invitation de préqualification pour les travaux, la mise en service et les essais des matériels électroniques de la première phase du projet. Cette première phase consiste en une usine de réduction directe de 1,6 mta, d’une fonderie et lingoterie, de deux laminoirs d’une capacité totale de 1,3 mta d’acier à rebar, d’une substation électrique à haut voltage, et de toutes les installations auxiliaires additionnelles. Le début des travaux est prévu au cours du quatrième trimestre 2008 et devront s’achever dans un délai de 26 mois. Ainsi, moins d’un mois après le feu vert des pouvoirs publics, le groupe égyptien procède au lancement effectif du projet. Pour rappel, le Conseil national de l’investissement, lors de sa 36e session qui s’est tenue mi-mai, sous la présidence du chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, avait donné l’autorisation au groupe en question pour la réalisation des projets d’envergure qu’il compte concrétiser en Algérie. Pour ce projet, il est question d’un investissement de 750 millions de dollars qui comprend des installations qui permettront une production de pas moins de 1,5 million de tonnes d’acier par an. Selon les prévisions préalablement établies, la réalisation et l’entrée en activité de cet important projet, pour lequel une assiette foncière d’une superficie se situant entre les 120 et 200 hectares aurait été réservée, permettra de générer pas moins de 1 700 postes d’emploi directs, sans compter des centaines d’autres emplois indirects. Le futur complexe sidérurgique devrait être réalisé sur une période de 30 mois. L’entrée en production, selon le calendrier établi par Ezz Steel, devrait intervenir dès fin 2010. La deuxième phase enregistrerait une extension du complexe pour une période de réalisation de 24 mois et une entrée en production à la fin de 2011. Ce colossal investissement pour la région devrait considérablement baisser les besoins import. Le promoteur Ezz Steel est ainsi le premier à bénéficier du feu vert des autorités pour s’installer dans la zone industrielle de Bellara où compte investir dans le même domaine sidérurgique le leader mondial de l’acier, Arcelor Mittal, et l’italien AFV Beltrame. Depuis l’audience que lui avait accordée le chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, le 6 août 2007, le président du conseil d’administration du groupe industriel Ezz avait notamment visité la wilaya de Jijel le 15 octobre 2007 et dépêché plusieurs délégations de son groupe pour peaufiner le projet. Avec un chiffre d’affaires annuel de 2 milliards de dollars, Ezz Industries est l’un des leaders de l’acier dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Il a produit 5,3 millions de tonnes de produits sidérurgiques finis en 2006. Il est classé leader sur le marché égyptien avec plus de 65 % des parts de marché.
Rachid N.

Posted in Non classé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *