Isaad REBRAB Considering Investing in Special Steels for Algerian Automotive Market (Fr)

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn3Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page

issab-rebrab

« Nous envisageons de nous lancer dans la fabrication de boulons avec les aciers spéciaux que nous produisons dans notre usine sidérurgique à Piombino en Italie. Dans chaque véhicule, il y a au moins 100 euros de boulons. On peut aussi produire des pièces de moteurs avec de la poudre d’acier »

Issad Rebrab

La vision du patron de Sovac est partagée par Issad Rebrab, le président de Cevital. « Nous pouvons produire des pare-brises et des pièces de verre pour les véhicules dans notre usine de verre plate à Larbaa. Peugeot est d’ailleurs intéressé, mais il faut des volumes de production de voitures importants. On ne peut pas produire pour 20.000 ou 50.000 véhicules par an,  il faut au moins 300.000 véhicules par an, voir un million pour certaines pièces, sinon ce n’est pas rentable et on ne sera compétitif », affirme Rebrab, en réitérant l’intérêt de son groupe pour l’industrie automobile. « Nous envisageons de nous lancer dans la fabrication de boulons avec les aciers spéciaux que nous produisons dans notre usine sidérurgique à Piombino en Italie. Dans chaque véhicule, il y a au moins 100 euros de boulons. On peut aussi produire des pièces de moteurs avec de la poudre d’acier », détaille Rebrab, en estimant lui aussi que le gouvernement « doit obliger les constructeurs à s’engager à acheter de la pièce de rechange produites en Algérie pour leurs usines partout dans le monde ».

read more :

Industrie automobile : après le montage, ce que le gouvernement doit encore faire

 

Posted in Strategy.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *