Charles A. Keller et la fonte synthétique : une contribution déterminante à l’effort de guerre 1914-1918 (FR)

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn2Pin on Pinterest0Email this to someonePrint this page

Charles Albert Keller, industriel électrométallurgiste installé à Livet (isère), prit en 1908 un brevet sur la « Fonte Synthétique ». Si son savoir-faire en matière de fours adaptés à la fusion des métaux fut d’un grand secours, cette fonte de moulage au silicium, fabriquée grâce à la collecte et au recyclage de tournures d’acier en provenance de l’industrie, et notamment de l’industrie de guerre, fut extrêmement précieuse. Utilisée pour la fabrication des obus de gros calibre (220 et 400 mm) qui alimentaient le front, elle contribua ainsi à la victoire. Ch A Keller avait une maitrise de la qualité des fabrications et une capacité à concevoir des usines de fabrication performantes (Fonderie nationale de Nanterre…) qui lui permirent de répondre rapidement à l’attente du ministère de la guerre et en particulier d’Albert Thomas et Louis Loucheur.

Sa contribution à l’effort de guerre (fonte synthétique, acier, ferro alliages, carbure de calcium…), lui valut honneurs, reconnaissance et de nombreux appuis de haut rang. Elle contribua aussi au développement rapide de la société Keller & Leleux (SKL), à Livet et à Villefranche de Conflent (P-O).

Source : https://www.echosciences-grenoble.fr/evenements/ch-a-keller-et-la-fonte-synthetique-une-contribution-determinante-a-l-effort-de-guerre-1914-1918

Posted in Biographies.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *